Système: le gouvernement contre l'agriculture biologique!

Publié le par Le Mendiant

Ce que dit la presse :

La ministre de l’Agriculture, Christine Lagarde, aurait voulu torpiller le Grenelle de l’environnement, prévu à l’automne prochain qu’elle me s’y serait pas prise autrement. Comme ses 26 collègues européens, elle a voté l’établissement d’une nouvelle norme concernant la tolérnce des traces d’OGM dans… les produits bio, qui pourront en contenir jusqu’à 0,9% […] Même Alain Juppé, ministre de l’Ecologie, s’est déclaré gêné. Les écologistes, particulièrement les ONG comme Greenpeace, protestent : « Désormais, on accepte le principe de la dissémination des OGM. »

Sources : Le Grenelle de l’environnement pollué par les OGM, Marianne N°530, 19 juin 2007, p. 53


tiny-photo-hoalu.jpg



Commentaires du Mendiant :

Le 12 juin 2007 sera donc à marquer d’une pierre noire : c’est le jour où le Conseil européen, toujours prompt à aller à l’encontre du Parlement européen (qui préconisait un encadrement strict des productions biologiques) a officiellement voté la mort de l’agriculture biologique « traditionnelle »

Comme les autres produits, la bio pourra donc contenir dès 2009, sans aucun avertissement sur les étiquettes, jusqu’à 0,9% d’OGM. Résultat : les OGM seront pour le coup vraiment partout ! Voir le guide de Greenpeace sur www.detectivesOGM.org  Inquiétant au regard des dernières études sur l’innocuité de ces substances…

La bio a toujours prodigieusement emmerdé les industriels : au-delà de produits réputés plus sains, la bio obéit en effet à un certain nombre de valeurs qui, par contraste, font de l’ombre au business productiviste. La bio se doit, par exemple, de respecter les hommes, qu’ils soient producteurs, distributeurs ou consommateurs.

La banalisation du cahier des charges est donc une aubaine pour les industriels. Déjà, la bio n’apparaîtra plus comme « aussi spéciale que cela » !  Surtout, la nouvelle réglementation permettra de multiplier les surfaces de culture, notamment dans les pays de l’Est à plus bas coût, sans se soucier d’une possible contamination. Il sera plus facile et moins coûteux de produire bio et les industriels pourront inonder les linéaires des hypermarchés de produits bio « premier prix »…

Comme le souligne le communiqué de presse des acteurs de la bio : « Nous  avions  pourtant  alerté  la  ministre  sur le risque majeur que représentait  ce  nouveau règlement pour l'agriculture biologique, une telle  banalisation  du cahier des charges la détournant de sa nature, de  ses  spécificités  et  de  ses  enjeux. »

Que nenni !  Le nouveau gouvernement de Nicolas Sarkozy, qui n’est pas en matière d'écologie à une contradiction près, s’est empressé de voter pour !  Mais attention : Madame Lagarde ne s'est pas, comme l'écrit Marianne, contentée de suivre le troupeau. En réalité, 4 pays ont osé voter contre le texte : la Belgique,  l’Italie,  la Hongrie  et  la Grèce.

Sans doute pour la féliciter de son vote courageux, lChristine Lagarde, a été promue au Ministère de l’Economie, où elle a été présentée comme une fervente adepte du libéralisme… Quant à Juppé qui avait osé exprimer sa gêne, on connaît le sort qui lui fut réservé par les électeurs.  Le Grenelle de l’environnement s’annonce décidément bien schizophrène…


Quelques pistes de Consomm’Action :

Est-ce vraiment la mort de la bio ?  Non bien sûr car la résistance s’organise. Mais alors que le consommateur commençait à clairement identifier le logo bio et à acheter en confiance, il va falloir à nouveau lui expliquer que non, finalement, un tel logo n’est pas suffisant et qu’il doit plutôt chercher les labels « Nature & Progrès » ou « Demeter » qui, eux, garantiront toujours leurs produits contre les OGM mais à quel différentiel de coûts par rapport au bio galvaudé ?  Encore un peu de temps de gagné au profit de la malbouffe industrielle…

Pour en savoir plus sur ce dossier : http://www.actionconsommation.org/publication/spip.php?article718


Le Mendiant
Le pire n’est pas une fatalité. Parlez-en autour de vous…


Système: le gouvernement contre l'agriculture biologique!
2007 © Benoît Saint Girons
Photo: Hoa Lu, Vietnam, 1997 © Benoît Saint Girons

 

Publié dans - scandales système

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article