De l'air! L'arrivée...

Publié le par Le Mendiant

L'intégralité du conte à rebours DE L'AIR! est désormais disponible gratuitement sous la forme d'un fichier pdf.  Visitez le site du Mendiant www.lemendiant.fr pour plus de détails sur l'OPERATION LIB'AIRTE!



CONTE A REBOURS ECOLOGIQUE: DE L'AIR! 



L’arrivée


On n’avait pas vu cela depuis le 11 Septembre: durant une dizaine d’heures, la Terre s’arrêta presque de tourner. Le temps pour les Occidentaux de reprendre leur souffle…

Tout le monde se précipita sur les images de la télévision : trois énormes engins étaient stationnés au dessus de la forêt amazonienne. Trois sinistres cylindres en forme de gros Zeppelin métalliques.

Les journalistes et les experts soulignaient avec beaucoup d’emphase qu’ils n’avaient pas grand chose à dire :

Les radars attestent de la présence des engins au dessus du Brésil mais d’autres ont été détectés en orbite terrestre… Leur taille est d’environ trois terrains de football de long sur deux de large…

Les vaisseaux sont en position stationnaire. Aucune activité n’a pour le moment été détectée...

Le gouvernement est en réunion de crise et invite la population à garder son calme. L’armée est en état d’alerte…

Les intentions de ces visiteurs sont inconnues mais leur choix d’une zone peu peuplée pourrait signifier des intentions scientifiques… L’aspect des vaisseaux ne présente, en l’état, rien de menaçant…

Enfin nous savons : nous ne sommes pas seuls dans l’univers…

La caméra alternait entre des zooms sur la carlingue des vaisseaux et des plans larges sur la mer végétale, quelques centaines de mètres en dessous.

L’importance de l’événement fut corroborée par l’absence de coupure publicitaire. Aucune marque, aucun logo, aucun sponsor n’importunèrent la retransmission : un vrai phénomène extraterrestre !

Mais, pour le coup, on s’ennuyait ferme…

« Il se passe quelque chose ! » hurla soudain le commentateur, provoquant quelques palpitations chez les téléspectateurs assoupis.

Un trou béant se forma sous chaque vaisseau…

… et les monstrueux tuyaux à entonnoirs apparurent.

Le journaliste ne put s’empêcher de jurer : « Non mais ce n’est pas vrai… C’est incroyable… Ces salopards viennent nous pomper notre air ! »


A SUIVRE...


Que se passerait-il si des extra-terrestres venaient exploiter notre air comme une vulgaire nappe de pétrole ?

Trouverions-nous alors les moyens de limiter nos sources de pollution ? Remettrions-nous en cause notre système déconnecté des valeurs de l’homme ? Serions-nous solidaires face à cette monstrueuse menace ?  Et si tout cela était déjà en train de se produire ?  Et si nous étions d'ores et déjà manipulés ?


La suite du conte, publiée durant l'été, a été effacée pour cause de modification substantielle du texte.

L'intégralité du conte à rebours DE L'AIR! est désormais disponible gratuitement sous la forme d'un fichier pdf.

Visitez le site du Mendiant
www.lemendiant.fr pour plus de détails sur l'OPERATION LIB'AIRTE!


De l'air! 2007 © Benoît Saint Girons
Reproduction interdite sans accord préalable
Sur une idée originale d'Antoine Saint Girons

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yvan Burtin 15/08/2009 15:13

Singulier, captivant, enthousiasmant !
Ce conte, étincelant de subtilités sur l’actualité nous invite l’air de rien au débat, à l’échange, à l’écoute, au questionnement.Il se raconte et vous interpelle. Il appelle à la responsabilité de chacun, à l’unité des citoyens planétaires pour mieux appréhender la place de l’humanité dans la biosph’air et ce faisant prendre soin de la Terre, si belle ! Dans l’air malsain et conditionné de notre société dite moderne, c’est un ballon d’oxygène. Comme une pause pour une respiration retrouvée.Citoyens, voici une histoire saine et salut’ air qu’il faut mettre d’urgence dans toutes les mains.   Bravo monsieur Benoit Saint Girons. Bravo et merci !
Yvan BurtinPS: En parlant de notre Terre, si belle, je ne résiste pas à la tentation de vous faire connaitre le texte suivant que j'ai découvert lors d'une promenade aux "Jardins de Marqueyssac" www.marqueyssac.comJe vais, du reste, le mettre en ligne sur le site www.union-planetaire.com car il souligne magnifiquement la beauté de notre planète et la nécessité vitale pour l'humanité de garder la Terre en bon état...                                                                     Cybèle
 ô toi, que l’Antiquité nomma la mère des dieux, Cybèle, Terre ; qui soutient mon existence fugitive, inspire moi, au fond de quelque grotte ignorée, le même esprit qui dévoilait les temps à tes anciens oracles.
 C’est pour toi que le soleil brille, que les vents soufflent, que les fleuves et les mers circulent; c’est toi que les heures, les zéphirs et les néréides parent à l’envie de couronnes de lumières, de guirlandes de fleurs et de ceintures azurées; c’est à toi que tout ce qui respire suspend la lampe de la vie. Mère commune des êtres, tous se réunissent autour de toi ; éléments, végétaux, animaux, tous s’attachent à ton sein maternel comme tes enfants.
 L’astre des nuits lui-même t’environne sans cesse de sa pâle lumière. Toi seule, au milieu de ces grands mouvements, présentes l’exemple de la constance aux humains inconstants.
 Ce n’est ni dans les champs de la lumière, ni dans ceux de l’air et des eaux, mais dans tes flancs qu’ils fondent leur fortune et qu’ils trouvent un éternel repos. ô Terre, berceau et tombeau de tous les êtres, en attendant que tu accordes un point stable à ma cendre, découvre moi les richesses de ton sein, les formes ravissantes de tes vallées et tes monts inaccessibles d’où s’écoulent les fleuves et les mers, jusqu’à ce que mon âme dégagée du poids de son corps s’envole vers le soleil, où tu puises toi-même une vie immortelle.
Julien de Cerval
PPS: Vous pouvez compter sur moi pour diffuser largement le fichier pdf !