Rugby : une défaite programmée par les médias

Publié le par Le Mendiant

COUP DE GUEULE

A croire que nos rugbymen étaient coupés du monde : n’étaient-ils donc pas au courant – grâce aux médias – qu’ils étaient favoris face aux anglais ?  D’ailleurs, c’était plié, ils deviendraient les nouveaux champions du monde !  N’avaient-ils pas réussi à vaincre la meilleure équipe du monde, les All Blacks, pour l’occasion vêtus de gris ?

J’adore le rugby mais trop c’est trop. Le battage médiatique orchestré par TF1 autour de cet évènement fut à la mesure de la déconvenue. Il a suffit que la France batte les Néo-Zélandais pour que le monde devienne ovale. Mais comment pouvait-il ensuite tourner rond ?

Tout le samedi après-midi, émissions spéciales « coupe du monde » sur France Info, à peine entrecoupées par des pubs idiotes pour le Keno et son « multiplicateur de gains » : interview de l’entraîneur, du kiné, de supporters, de femmes de joueurs, de supporters bis,…   « Mais bien sûr, la France va l’emporter ! »  « Mais oui, nos champions sont fin prêt à bouffer du rostbeef »

Le résultat, vous le connaissez : nos joueurs étaient tellement confiants qu’ils se sont pris un essai dans les deux premières minutes. « Tiens, ça ça n’était pas prévu… Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? »  Et pourquoi pas quelques chandelles histoire de hisser le niveau de jeu et faire oublier toutes les imprécisions, toutes les fautes,… Pas de bol, décidément : les chandelles, pour aussi spectaculaires qu’elles soient, nous ne savons pas les faire !  Privilégier la forme au fond, c’est dans l’air du temps… mais c’est risqué !


tiny-fr-saleve2.jpg


Mesdames et Messieurs les journalistes, vous devriez être au courant depuis le temps : les équipes de France ne sont jamais aussi bonnes que lorsqu’elles sont données perdantes – ou pour le moins outsider !  A contrario, il suffit de la glorifier avant match pour lui faire perdre tous ses moyens. Exemples : le match d’ouverture contre l’Argentine, la coupe du monde de foot de 2002,…

Et c’est logique car naturel. Les flash et les micros ne sont pas bons pour la sérénité. Comme le dit Lao zi, « Celui qui se dresse sur ses pieds ne peut se tenir droit » !  Cela peut être utile pour les touches, remarquez, mais c’est catastrophique pour la préparation mentale !

Un peu comme la lettre du jeune résistant communiste Guy Môquet lue par Bernard Laporte à ses joueurs avant le match contre l’Argentine. Pauvres Argentins… et pauvres joueurs, mêlés à cette mascarade sarkozyenne... qui ne leur porta vraiment pas chance.

Le sport, est-il besoin de le rappeler, ce n’est pas la guerre, pas la politique et ça ne devrait pas non plus être le business !  Le Rugby était encore plus ou moins épargné mais encore quelques coupes du monde comme ça et nous aurons bientôt des hooligans dans les tribunes…

Nous avons déjà un entraîneur qui, selon le magazine Marianne, vendait sur son site des maillots de l’équipe dédicacés par Laporte 146 euros contre un prix dans le commerce de 75 euros (un tarif déjà honteux). Quand un homme estime que sa signature multiplie le prix d’un bien par deux, il est grand temps de lui refaire toucher Terre. En vertu de quoi il sera nommé au gouvernement, en orbite autour de son ami Sarkozy

Ce n’est malheureusement pas là qu’il aura la loisir de lire les Pensées de Pascal : « [Si l’homme veut] toujours être tendu, il n’en sera que plus sot, parce qu’il voudra s’élever au-dessus de l’humanité, et il n’est qu’un homme, au bout du compte, c'est-à-dire capable de peu et de beaucoup, de tout et de rien : il n’est ni ange ni bête mais homme […] L’homme n’est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête. »

Tiens, en parlant de « bête »… il y a aussi le cas Sébastien Chabal. Le joueur n’y est pour rien mais l’engouement autour du personnage en dit long sur le risque de dégénérescence de ce sport de contact (subtil). Car pourquoi ce joueur est-il célébré ?  Pour avoir fracassé quelques mâchoires et être surnommé « l’homme des cavernes » !  D’ailleurs, il comparaissait après mach devant la Commission de discipline de la Coupe du monde pour un plaquage dangereux asséné à un adversaire anglais… Pauvre sport, où l’on célèbre désormais davantage la brutalité que la tactique de jeu…

Allons, tout n’était pas All Black dans cette coupe du monde… Il y a eu de superbes matchs et TF1 a empoché le gros lot en terme de recettes publicitaires… ce qui devrait au final enrichir encore un peu plus les joueurs... qui deviendront alors encore un peu plus « stars » que joueurs.  De bien beaux matchs en perspective…


Le Mendiant

Publié dans COUPS DE GUEULE

Commenter cet article