Oser rêver ses rêves…

Publié le par Le Mendiant

PROPOSITIONS 

Extrait de L’Autre Choix : choisir la liberté et le bien-être !

 
[…]

La société de consommation nous incite à rêver à toujours plus et à avoir toujours plus de rêves pour accéder soi disant au bonheur: un bien en cache souvent un autre et les nouveautés sont continuelles. Il est toutefois sans doute exagéré de parler de rêves à propos de l’achat du dernier modèle de téléphone portable ou d’ordinateur. Un rêve implique en effet une certaine taille dans l’ambition et la gravité.  Nous ne rêvons donc pas de nos petits achats individuels mais plutôt d’être riche.  De même, nous ne rêvons pas de la fortune pour la fortune mais pour ce qu’elle permet de réaliser ou d’obtenir: la belle maison, la belle voiture, les vacances sous les tropiques, la reconnaissance des autres, le prestige, le pouvoir, etc.  En fait, nous rêvons tout simplement d’être heureux !
[…] La société de consommation a tendance à faire le lien entre l’argent et le bonheur et nous incite insidieusement à rêver au bonheur via la carte de crédit. C’est se tromper de méthode ! Si nous nous préoccupons de notre bonheur ou de notre bien-être, nos rêves doivent concerner nos vies plutôt que nos achats et être personnels plutôt que collectifs.  Nos rêves doivent être grands et libres de tout conditionnement.

[…]


Prenez une (très) grande feuille de papier et notez-y tous vos rêves. Tout ce que vous voulez posséder d’un point de vue financier, sentimental, familial, psychologique, comportemental, professionnel, humanitaires, etc. Quelles expériences souhaiteriez-vous vivre ?  Quelles qualités souhaiteriez-vous posséder ?  Comment votre journée idéale se déroulerait-elle ? Passez au moins une journée à établir cette liste.  Ne vous imposez aucune limite : demandez-vous « Qu’est-ce que je souhaiterais si je pouvais obtenir tout ce que je désire ? » N’écoutez pas votre cerveau qui vous crie que vous êtes fou ou que vous rêvez. Ecrivez !  Une fois la liste prête, il ne doit plus rester beaucoup de place sur votre feuille.

Voilà ce que cela pourrait donner (cet exemple n’a valeur que d’exemple) :

·  Matériel : gagner à la loterie, des voitures, un avion, une villa en bord de mer, un court de tennis, une piscine, un yacht, un équipement home-cinéma, un aquarium, des œuvres d’art, des bijoux, des costumes de couturier,…
· Professionnel : un travail enrichissant et passionnant, pilote de chasse, chanteur, un travail utile, pas d’horaires, pas d’obligation vestimentaire, des responsabilités, un salaire d’au moins 5000 euros par mois, pas besoin de travailler
· Personnel : 1m80, voix grave, charisme, beauté, confiance en moi, optimisme, assurance, calme, talents d’orateur, générosité, bête de sexe, modestie, perte de poids, musclé,…
· Relationnel & familial :
nombreux amis, nombreux partenaires sexuels, femme/mari aimant(e), enfants, admiration, dévouement, obéissance,…
· Social :
célébrité, bienfaiteur, intellectuel, politicien, prix Nobel, prix littéraire,…
· Expériences :
nager avec des dauphins, courir un marathon, sauter en parachute, faire l’ascension de l’Everest, visiter le monde, aller sur la lune,…
· Humanitaires :
la paix, de la nourriture et des soins pour tous, des écoles, du travail, une planète saine,…



Vous allez maintenant mettre chacun de ces rêves en perspective. La première perspective est celle du réalisme. Vous allez biffer tous vos rêves irréalisables c'est-à-dire dépendant d’autre chose que de votre volonté. Voila ce que cela peut donner :

·  Matériel : gagner à la loterie, des voitures, un avion, une villa en bord de mer, un court de tennis, une piscine, un yacht, un équipement home-cinéma, un aquarium, des œuvres d’art, des bijoux, des robes de couturier,…

 

· Professionnel : un travail enrichissant et passionnant, pilote de chasse, chanteur, un travail utile, pas d’horaires, pas d’obligation vestimentaire, des responsabilités, un salaire d’au moins 5000 euros par mois, pas besoin de travailler

 

· Personnel : 1m80, voix grave, charisme, beauté, confiance en moi, optimisme, assurance, calme, talents d’orateur, générosité, bête de sexe, modestie, perte de poids, musclé,…

 

· Relationnel & familial : nombreux amis, nombreux partenaires sexuels, femme/mari aimant(e), enfants, admiration, dévouement, obéissance,…

 

· Social : célébrité, bienfaiteur, intellectuel, politicien, prix Nobel, prix littéraire,…

 

· Expériences : nager avec des dauphins, courir un marathon, sauter en parachute, faire l’ascension de l’Everest, visiter le monde, aller sur la lune,…

 

· Humanitaires : la paix, de la nourriture et des soins pour tous, des écoles, du travail, une planète saine,…

 
 
N’ayant pas une bonne vue, je ne peux pas être pilote de chasse. Grâce aux technologies modernes, je peux par contre devenir chanteur même sans savoir chanter.  Gagner à la loterie dépend de la chance, de même que de ne pas avoir besoin de travailler. Grandir est au dessus de mes possibilités, tout comme voler, respirer sous l’eau ou me transformer en éphèbe. Aller sur la lune est peu probable mais cela reste une possibilité, compte tenu de mon âge et du développement des vols spatiaux privés.

 

Malheureusement, aucun de mes rêves humanitaires ne résiste à ce critère du réalisme : j’ai visé trop haut, au-delà de mes moyens !  Je pourrais toutefois apporter ma contribution avec des rêves plus localisés : ce n’est pas parce que le monde est violent qu’il ne faut pas militer pour la paix !  Martin Luther King a fait un rêve ambitieux et il en est mort : il a été assassiné par le racisme qu’il combattait. A-t-il échoué ?  S’il y a toujours du racisme et de la ségrégation aux Etats-Unis, les noirs ont désormais (presque) les mêmes droits que les blancs... Mère Teresa n’a jamais rêvé d’éradiquer la pauvreté mais elle a contribué à la limiter. Nous ne pouvons sans doute pas changer radicalement le monde entier mais nous pouvons l’améliorer.  Chaque geste compte, à notre niveau. « L’homme ne peut pas accomplir de grandes choses sur cette terre. Mais il peut accomplir de petites choses avec amour » disait Mère Teresa avec modestie.

 

 
tiny-cambodia-fishermen.jpg

Fishermen, Vietnam, 1999 © Benoît Saint Girons




La seconde perspective est celle de la liberté et du libre choix. Demandez-vous « Ce rêve vient-il du plus profond de moi-même ou bien est-ce une émanation de la société ou de mes relations ? Est-ce bien mon rêve ?»  Si ce n’est pas le vôtre, biffez le. Voila ce que cela peut donner:

 

·  Matériel : des voitures, un avion, une villa en bord de mer, un court de tennis, une piscine, un yacht, un équipement home-cinéma, un aquarium, des œuvres d’art, des bijoux, des costumes de couturier,…

 

· Professionnel : un travail enrichissant et passionnant, chanteur, un travail utile, pas d’horaires, pas d’obligation vestimentaire, des responsabilités, un salaire d’au moins 5000 euros par mois

 

· Personnel : charisme, confiance en moi, optimisme, assurance, calme, talents d’orateur, générosité, bête de sexe, modestie, perte de poids, musclé,…

 

· Relationnel & familial : nombreux amis, nombreux partenaires sexuels, femme/mari aimant(e), enfants, admiration, dévouement, obéissance,…

 

· Social : célébrité, bienfaiteur, intellectuel, politicien, prix Nobel, prix littéraire,…

 

· Expériences : nager avec des dauphins, courir un marathon, sauter en parachute, faire l’ascension de l’Everest, visiter le monde, aller sur la lune,…

 

J’ai donc supprimé de ma liste un certain nombre de rêves superficiels, basés sur l’imitation des autres, un besoin primaire de reconnaissance ou une manipulation de la société.  Je rêve d’une belle voiture mais pas de plusieurs. Multiplier mes partenaires sexuels ?  Voilà un rêve courant chez les hommes peu sûrs d’eux ou qui fantasment trop sur certains films. C’est un rêve tout à fait possible à réaliser mais il est contradictoire avec le rêve du vrai amour et nécessite une obsession à plein temps. Rêver de la célébrité est un rêve à la mode : je l’exclus donc ! Rêver de recevoir un prix est signe d’orgueil : un prix est la conséquence de ses réalisations et non un but en soi. Dehors !  Quant à l’ascension de l’Everest, ce serait sans doute une superbe expérience si j’aimais vraiment l’alpinisme. Mais ce n’est pas le cas et je me rends compte que ce rêve n’était donc pas si personnel que ça.

La troisième perspective est celle du travail. Demandez-vous « Si j’étais sûr de réaliser ce rêve en travaillant, est-ce que je travaillerais au maximum pour l’obtenir ? » ou, plus simplement « Suis prêt à travailler pour l’obtenir ? » Voila ce que cela peut donner:

 

Matériel : une villa en bord de mer, un court de tennis, une piscine, un équipement home-cinéma, un aquarium, des œuvres d’art,…

 

· Professionnel : un travail enrichissant et passionnant, un travail utile, pas d’horaires, pas d’obligation vestimentaire, des responsabilités, un salaire d’au moins 5000 euros par mois

 

· Personnel : voix grave, charisme, confiance en moi, optimisme, assurance, calme, talents d’orateur, générosité, modestie, musclé,…

 

· Relationnel & familial : nombreux amis, femme/mari aimant(e), enfants,…

 

· Social : bienfaiteur, intellectuel, politicien,…

 

· Expériences : nager avec des dauphins, courir un marathon, sauter en parachute, visiter le monde, aller sur la lune,…

 
 
Je ne suis pas fainéant mais je sais que travailler est consommateur de temps et je connais le prix de l’argent. J’aspire à un certain confort matériel mais je ne désire pas y sacrifier toute mon énergie. Je limite ainsi mes ambitions à ma volonté de doser mon effort et de vivre heureux dans le présent.


La quatrième et dernière perspective est celle du bien-être. Demandez-vous « Ai-je vraiment besoin de cela pour me sentir bien ? » Voila ce que cela peut donner avec ce qu’il restait:
 
 

·  Matériel : une piscine, un équipement home-cinéma, un aquarium, des œuvres d’art,…

 

· Professionnel : un travail enrichissant et passionnant, un travail utile, pas d’horaires, pas d’obligation vestimentaire, des responsabilités

 

· Personnel : confiance en moi, optimisme, assurance, calme, talents d’orateur, générosité, modestie, musclé,…

 

· Relationnel & familial : nombreux amis, femme/mari aimant(e), enfants,…

 

· Social : bienfaiteur

 

· Expériences : nager avec des dauphins, courir un marathon, sauter en parachute, visiter le monde,…

 
 

Il ne reste plus grand-chose !  De quoi ai-je besoin pour asseoir mon bien-être ?  D’un travail enrichissant, de me sentir utile, de partager mes ressources, du sourire des enfants et de mon épouse, de développer un certain nombre de qualités.  Je n’ai besoin d’aucun rêve matériel, de conditions de travail, de quantité (nombreux amis) ou d’expériences.  Bien sûr, j’ai besoin d’un minimum de ressources mais je ne pense pas que vous ayez inscrit comme rêve « Manger tous les jours à ma faim »  Vous avez, je pense, déjà cette chance !

Le travail enrichissant et utile va sans doute me permettre de réaliser un certain nombre d’expériences et d’acquérir quelques biens. Si je me retrouve avec suffisamment d’argent, je vais peut être même pouvoir me payer cette fameuse piscine ou cette villa en bord de mer.  L’argent découlera de mon travail mais je ne travaillerais pas pour gagner de l’argent !  Si je suis calme, généreux et modeste, il est fort à parier que j’aurai aussi de nombreux amis.  Ils viendront à moi naturellement et non parce que j’en ai rêvé !


Mon travail va peut-être me rapporter de l’argent mais pas forcément assez pour accéder aux signes extérieurs de richesse généralement promus par la société.  Qu’importe l’opinion des autres si je me sens bien !  Le Bhoutan, l’un des pays les moins salis par le consumérisme, a proposé lors d’une conférence internationale de remplacer le PNB (Produit National Brut), qui mesure la richesse créée, par une nouvelle norme : le CNB ou Contentement National Brut !  Pourquoi ne pas l’imiter avec le bien-être (BENB) ?


Autres extraits sur le site http://www.lemendiant.fr
 

Publié dans PROPOSITIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

wisa 03/03/2008 00:05

J'ai lu plusieurs articles, vraiment super et très bien observé!Je reviendrais