Intox au botox ?

Publié le par Le Mendiant

REFLEXIONS


Les faits:


Le Botox , utilisé par des millions de personnes pour effacer les rides pourrait avoir des effets dangereux, voire mortels, a communiqué la Food and Drug Administration (FDA), après avoir eu connaissance de «rapports portant sur des réactions graves», qui affectent notamment  l'appareil respiratoire. La FDA ne va cependant pas jusqu'à interdire cette substance car les seuls cas d'intoxication se sont produits chez des patients à qui la toxine botulique a été injectée à des fins thérapeutiques à des doses beaucoup plus élevées qu'en usage cosmétique.

L'avertissement de la FDA intervient alors que l'association consumériste américaine Public Citizen, fondée par le militant Ralph Nader, met aussi en cause la dangerosité du Botox, responsable selon elle de 87 hospitalisations aux États-Unis entre novembre 1997 et décembre 2006 , dont 16 décès. Les responsables de la FDA se sont refusés toutefois à donner des chiffres, le Dr Katz signalant seulement «une poignée de cas».

Source: Isabelle Brisson (avec AFP), Le Figaro, 10/02/2008



undefined



Commentaires:

Tout est bon pour ne pas vieillir, même l'utilisation d'un poison qui, s'il a beau être sécrétée naturellement par une bactérie (Clostridium botulinum), n'en demeure pas moins 40 millions de fois plus foudroyant que le cyanure!  Il faut bien ça pour arriver à masquer la nature...

Certes, les cosmétiques n'étaient pas non plus très bonnes pour la peau  et certains des ingrédients utilisés étaient même concérigènes (voir mon article "Sous la surface des cosmétiques") mais il se pourrait bien que nous ayons franchi une autre limite avec le Botox.

Dans cette société qui privilégie le paraître sur l'être, quoi de plus logique que de vouloir cacher ces horribles rides ?

Peut-être conviendrait-il pourtant de rappeler que la beauté est quelque chose de très subjectif.  Les hommes préfèreraient une anorexique blonde avec un cul et des seins ?  En fantasmes peut être mais avec qui sont-ils mariés ?  Nous draguons les créatures mais nous nous marions avec les femmes normales !  Les seins siliconés et autres créations de la chirurgie esthétique ne font recettes que dans le show-biz : nous nous amusons à les regarder, nous imaginons les contrôler, mais rares sont ceux qui désirent vivre avec de l’artificiel !  Combien d’hommes souhaitent partager leurs sentiments avec une poupée Barbie ?  Evidemment, la beauté, lorsqu’elle est naturelle, est appréciable et appréciée mais les mannequins avouent quand même souffrir de solitude. Lorsqu’il est question de sentiments, la beauté intérieure primera en effet toujours sur le physique !

Respecter sa nature et être en aussi bonne santé que possible devraient donc être les seules obligations : la forme et non les formes !  Il n’y a pas à faire de régime mais il n’y a pas non plus à abuser de la nourriture. Il n’y a pas à se cacher sous le maquillage mais il n’y a pas non plus à négliger sa peau.  Il n’y a pas à s’esquinter par le sport mais il n’y a pas non plus à se sédentariser. Il n’y a pas à se cramer sous une lampe à UV mais il n’y a pas non plus à refuser le soleil. Ne pas prendre correctement soin de soi, par défaut d’information, de temps ou de courage, est regrettable, de même que de ne pas savoir être à l’écoute de son corps, au naturel et à son âge: mon corps, ni un ami, ni un ennemi, est avant tout le tabernacle naturel de mon esprit.  Se plaindre de son corps, c’est se plaindre de la nature : bon courage pour votre procès ! Vous voilà condamné aux complexes à perpétuité…

Il n’y a qu’une manière de ne plus être complexé : regarder du côté de sa nature et de sa santé et faire confiance à tous ses sens plutôt qu’au seul miroir déformant. Si je regarde du côté de la société et des médias, si je laisse à d’autres le soin de définir mon corps, si je me laisse impressionner par les regards de la mode ou du show-biz, si j’écoute les conseils des publicités et du business, je ne serai jamais moi-même. Paraître ce n’est pas être. Pour mon bien-être physique et psychologique, il me faudra pourtant impérativement finir par être…

Notre société vieillit mais ne respecte pas ses vieux et ceci constitue en soi un excellent indicateur de sa dégénérescence.  Le système fonctionne à la nouveauté et appréciera donc avant tout les jeunes, plus à même de s’y adapter et de consommer les derniers gadgets; plus superficiels et donc plus réceptifs à l’artifice médiatique… Au travail aussi, le mot d’ordre est « place aux jeunes ! »  Du point de vue des départements des ressources humaines, quoi de plus logique : les jeunes offrent une docilité et un dynamisme à moindre frais. Les jeunes ont en effet rarement les moyens de regarder au-delà de leurs ambitions consuméristes ou professionnelles, dans le sens où cela exige de la maturité et de la sagesse, choses qu’ils n’ont par définition pas encore.  Des départements de richesses humaines s’intéresseraient évidemment davantage aux seniors…

Grâce aux messages industriels, les rides sont ainsi devenues une maladie et la ménopause une cause supplémentaire de complexe et de frustrations…  La solution ?  Il n’y en a pas : il n’y a pas de solutions à la vieillesse et la vieillesse n’est pas soluble dans le jeunisme. Quoi que nous fassions, nous aurons toujours l’âge de nos expériences ! La vieillesse est une étape à accepter en tant que telle et à chérir comme un bien précieux.  Car si un homme s’enrichit au fil des ans, c’est dans la vieillesse qu’il sera le plus abouti… 


Car le jeune homme est beau, mais le vieillard est grand
Le vieillard qui revient vers la source première,
Entre aux jours éternels et sort des jours changeants ;
Et l’on voit de la flamme aux yeux des jeunes gens,
Mais dans l’œil du vieillard on voit de la lumière.
                                                                      Victor Hugo



Le Mendiant
Le pire n’est pas une fatalité. Parlez-en autour de vous !

Ce texte est un extrait de mon livre Le respect de sa nature, disponible sous la forme d'un fichier pdf. Voir le site du Mendiant www.lemendiant.fr 


Découvrez le conte à rebours De l’air ! dans sa nouvelle version enrichie (Février 08) !

Que se passerait-il si l’air venait à être exploité comme une vulgaire nappe de pétrole ? Trouverions-nous alors les moyens de limiter nos sources de pollution ? Remettrions-nous en cause notre système déconnecté des valeurs de l’homme ? Serions-nous solidaires face à cette monstrueuse menace ? Et si tout cela était déjà en train de se produire ? Et si nous étions d’ores et déjà manipulés ?

Le petit fichier pdf est disponible gratuitement via email : delair[at]lemendiant.fr (en précisant « Mendiant »)

Publié dans REFLEXIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DJ DemonAngel 12/03/2008 13:27

Hum !Ce ne serait pas la première fois que cet organisme de controle américain rendrait légal des produits dangeureux pour le consommateur , et loin de la .Hier j'ai regardé un reportage sur Arté "Le monde selon Monsanto" , sorti en bouquin d'ailleurs , et on y parle de la FDA , j'étais déja au courant des agissement plus que douteux de cet organisme . Mais le reportage met bien enévidence une chose :Que la FDA et totalement corrompu par les Firmes corporatrice , qui n'exitent pas à soudoyer tout le monde , aux nom de la survie de leurs bisness . C'est totalement honteux et totalement inconscient surtout quand il s'agit de produits que l'on retrouve sur le marché international .Bref pour en revenir au sujet , c'est malheureux pour les vrais gens malade ou qui on besoin d'un réél traitement , c'est honteux de voir que l'on accepte la prescription de médicaments qui ne sont même pas tester et fiable a 99,99% , encore une fois les lobbys prévalent sur la santé de la population .Ne faites PAS CONFIANCES AUX ORGANISMES DE CONTROLE GOUVERNEMENTAUX ILS SONT A LA SOLDE DES FIRMES INTERNATIONNALES et c'est vérifiables de plus en plus c'est navrant et dangeureux !!!Et je dirai pour ce qui s'amusent à prendre des médicaments ou à faire de la chirurgie estétique pour le fun ou par tendance de mode , je dirai à ces gens et bien : bien fait pour eux !

Le Mendiant 14/02/2008 09:37

"Tu trouves qu'une blonde anorexique qui s'est fait refaire les seins est belle, toi?"  Non, pas du tout et c'est bien cela que je dénonce: cette tyrannie du paraître artificiel!Ceci étant précisé, tous les mannequins ne sont pas anorexiques et toutes ne se sont pas faire refaire les seins...

sophie 13/02/2008 21:37

Hey!!!!Tu trouves qu'une blonde anorexique qui s'est fait refaire les seins est belle, toi? Je veux dire: Même extérieurement?! Une femme malade ne peut pas être belle. Même photoshop ne la rend pas belle. On en fait un produit marketting potable, vendable, supportable en papier glacé. Ce que je vais dire quelque chose qui va peut être sembler idiot, mais: Où est le vrai bonheur. C'est là qu'est la beauté. Le reste, ça n'est rien d'autre que du marketting. Il ne faut pas confondre "joli" et "beau".