La consomm'Action: le tamis financier

Publié le par Le Mendiant

5. Le tamis financier…

 Ai-je de quoi me payer ce produit ? Ai-je de quoi utiliser ce produit ? Cela vaut-il le coup d’avoir autant travaillé pour ce produit ? Est-il intelligent de m’endetter pour ce produit ? Ma famille va-t-elle approuver ma dépense pour ce produit ?

 

Vous (et non la société) avez envie de ce produit. Il vous sera utile, n’a pas été fabriqué par un enfant et n’a fait de mal à aucun dauphin. Son achat peut donc se concevoir. Mais encore faut-il que vous en ayez les moyens. La question n’est pas anodine puisque nous pouvons de nos jours presque tout acheter à crédit : « Achetez maintenant, prenez vos responsabilités plus tard ! ». Le crédit à la consommation est une mauvaise stratégie de bien-être : je ne travaille plus pour mon présent ou mon futur mais pour financer mon passé ; je traîne jusqu’à aujourd’hui le poids de mes achats antérieurs…

 

 Dessin Jean Philippe Combaz pour Satoriz

Pourquoi ce tamis n’est-il pas le premier ? Simplement pour ne pas donner trop d’importance à l’argent : mieux vaut abandonner un projet d’achat sur une question éthique que sur une question bassement financière ! De plus, certaines personnes ont la chance (ou la malchance, qui sait ?) de pouvoir presque tout s’offrir et il convient de leur proposer d’autres critères de sélection. Le réflexe « j’ai de quoi, donc j’achète » est révélateur d’un conditionnement de CONSommateur. L’argent est certes fait pour être dépensé mais encore faut-il, pour se sentir bien, que cela ait du sens !

 

Fin du petit guide de la consomm'Action... D'autres conseils ? 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article