La consomm'Action: le tamis (bio) de l'écologisme

Publié le par Le Mendiant

4. Le tamis (bio) de l’écologisme…

Le produit ou l’utilisation du produit est-il sans danger pour l’environnement ? Le coût écologique est-il acceptable ? S’agit-il d’un produit recyclable ? Existe-t-il des produits plus écologiques ? A-t-il été produit dans une logique de qualité ou de rendement ? Vient-il de ma région et est-il de saison ? Est-il suremballé ?

Il y a quelques années, un appel au boycott du thon fût lancé aux Etats-Unis. Quelques dauphins avaient en effet été remontés dans les filets des pêcheurs. La pêche industrielle tuait des dauphins ! Scandale dans les houses ! Accessoirement, la pêche au thon décimait aussi les thons : 75% des réserves de poissons sont épuisées ou en voie de l’être et certains l’estiment même à 90% pour les gros poissons comme l'espadon, le marlin, la morue ou… le thon.

La canicule de 2002 a entraîné une hausse des ventes de climatiseurs de 30 à 40%. Formidable pour les fabricants mais c’est oublier que la climatisation favorise l’émission de gaz à effet de serre et donc le réchauffement de la planète. Nous hypothéquons notre futur pour un confort immédiat, alors qu’il existe d’autres solutions plus naturelles pour passer au travers des vagues de chaleur : une bonne orientation et isolation des bâtiments, des volets extérieurs, l’ouverture des fenêtres la nuit voire l’utilisation d’un ventilateur pour brasser l’air,...

Du fait notamment de tous les produits vendus en monodoses, les déchets d’emballage ont augmenté de plus de 500% en cinq ans. En 2003, les français ont ainsi rejeté 24 millions de tonnes dans leurs poubelles, soit deux fois plus qu’en 1975, plus 10 millions de tonnes d’objets encombrants. Le moindre geste est bénéfique : si une personne sur dix réduisait sa consommation d’emballage de 5%, nous éviterions déjà 50 000 tonnes de déchets par an. Mais rassurons-nous : les produits non recyclables les plus polluants ne restent heureusement pas chez nous. 80% des détritus électroniques produits dans le monde (notamment les vieux ordinateurs) finiraient ainsi en Chine, où leurs composants toxiques polluent sols et cours d’eau et contaminent la population vivant à proximité des dépotoirs…


Dessin Jean Philippe Combaz pour Satoriz

Un kilo de fraises acheté en hiver exige 5 litres de carburant pour son transport pour un produit au rapport qualité-goût désastreux ! A quand un étiquetage inscrivant, en plus des calories des aliments, les calories utilisées pour les produire, les transformer, les conditionner et les transporter ? Cette énergie « cachée » correspondrait en effet à environ un cinquième de toute l’énergie dépensée dans les pays riches. Les produits non bio requièrent quantité d’engrais minéraux (4 millions de tonnes par an en France) et de pesticides (100 000 tonnes) que l’on retrouvera ensuite dans les nappes phréatiques. Les aliments hors saison ou produits hors sol sont également bien plus énergétivores. Quant à la viande, il faut sept protéines végétales pour produire une seule protéine animale et l’élevage du bœuf demande deux fois plus d’énergie que celui du poulet.

Soyons économes : privilégions les appareils peu consommateurs d’énergie, remplaçons nos allogènes par des lampes économiques, équipons nos toilettes d’une chasse d’eau sélective (plus d’un quart de notre consommation d’eau finit dans les toilettes !), coupons les fonctions veilles de nos appareil (au moins 2% de la consommation mondiale d’électricité), remplissons complètement nos machines à laver [...], redécouvrons le chauffage au pull, préférons les douches aux bains et les douches froides ou tièdes aux chaudes (excellentes pour la santé !), faisons nos courses chez le commerçant du coin avec nos propres sacs, utilisons les dos des feuilles de papier en brouillon, accolons un autocollant « Pas de pub, merci ! » sur notre boite aux lettres, prenons notre vélo pour les courts trajets, etc.


Suite de la consomm'Action: le tamis financier...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article