Règle de vie première commentée par Samuel

Publié le par Le Mendiant

Le Petit Livre Bleu / Les Règles de vie
EXCLUSIVITE BLOG DU MENDIANT

REGLE DE VIE
PREMIERE

 


Liberté d’être généreux,
De partager et rendre heureux.

A l’étranger, d’offrir son cœur,
Aux indigents, de ses valeurs.

Cela le sage l’a transmis,
Il recevra, sera guéri.

 

 


COMMENTAIRES DE SAMUEL:

 

Aujourd’hui, j’ai enfin osé donner. Au mendiant, sur le chemin. Une petite pièce, trois fois rien. Ça lui a plu, je me sens bien.

D’abord voulu donner discrètement mais le mendiant m’a retenu. Il est spécial, philosophe, je dois admettre qu’il m’a ému. Il lit en moi comme dans un livre. Vais essayer de le revoir. Il peut sans doute m’aider à vivre… et éviter de décevoir.

Impossible de le retrouver ! Il s’est évanoui, me laisse en plan. Curieuse farce de la vie : éviter puis chercher le mendiant… 

Je continue à donner chaque fois que j’en croise un car écouter mon cœur me fait le plus grand bien. Forts différents et à défaut d’être gais, ils sont si courageux, tous ces infortunés ! J’essaye de discuter, de m’intéresser à eux. Ils s’expriment par jérémiades ? C’est à défaut de mieux ! Comment pourront-ils, ainsi, percevoir la lumière mais est-ce à nous, nantis, de railler leurs manières ? On ne critique pas l’ombre depuis le plein soleil ; on ne demande pas au sucre d’avoir le goût du miel...

Mendiant rime avec fainéant ?  Oui mais aussi avec patient. Soyons patients avec les mendiants. Remercions-les d’être autrement et de nous offrir une autre perspective : de la société, de ses dérives.

Chercher des excuses pour éviter de donner ?  Peut-on hiérarchiser sa générosité ? Naturel, sans doute, de donner aux personnes qui nous ressemblent ou nous étonnent, qui nous font des appels du pied, qui nous émeuvent à en pleurer. Mais pourquoi ne pas repousser les limites en donnant sans juger, en dépassant les rites, en acceptant les différences ? Être celui qui invite et qui mène la danse !

Je suis libre de donner, libre de choisir et de considérer mes bienfaits à loisir. Je donne donc je suis ; je suis celui qui donne et qui en retour reçoit la chaleur qui rayonne...

 

LE MENDIANT
Le meilleur est déjà en nous. Parlez-en autour de vous...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article