Règle de vie seconde commentée par Samuel

Publié le par Le Mendiant

Le Petit Livre Bleu / Les Règles de vie
EXCLUSIVITE BLOG DU MENDIANT

REGLE DE VIE
SECONDE

 


La liberté de se réjouir,
De peu de chose avec plaisir.

Sous l’apparence, bien creuser
Aider la lumière à percer.

Cela le sage l’a saisi :
La vraie beauté vient de l’esprit.

 


COMMENTAIRES DE SAMUEL

Est-il encore possible, de se réjouir de peu de chose ?  De retrouver Epicure, au milieu de tant de choses ? Abaisser nos besoins ou accroître nos biens ?  Sentiment si humain que de vouloir le plein…

Pas facile de fermer le robinet du désir. L’arrêter de couler, ne serait-ce pas mourir ? Sans avoir besoin de plus, quel mal à désirer ?  Quel mal, tant que je ne me morfonds pas de toujours en manquer ?  L’espoir fait vivre, dit-on et le désir avancer. Réfléchir à ses rêves, n’est-ce pas les devancer ?

Qui peut le plus peut-il vraiment le moins ?  La production répond-elle vraiment à nos besoins ? Pour l’avenir de la planète, répondre à cette question : comment se pondérer dans la consommation ?

Risque de pourrissement à être bien trop gâté : les enfants s’amusent-ils mieux avec bien plus de jouets ? Comment apprécier ce que l’on a déjà ? Nous serions bienheureux, déjà, de répondre à cela !

Apprendre à repérer les fantasmes, les manipulations ; ne pas multiplier les achats sans raison ; recentrer le débat sur les priorités ; les affaires des autres ne point les jalouser et ne rien sacrifier au profit du matériel car rien n’importe plus que le relationnel. 

Les choses n’ont de valeur qu’à la mesure de mon esprit. Je suis heureux, le monde est beau. Triste ? Tout s’assombri ! Faire l’effort de la bonne humeur et me lever pour allumer ; ouvrir les yeux pour commencer à voir, aider la lumière à percer !


Le monde globalement tourne rond et ce sont les médias qui font que nous stressons. Bien plus d’Associations que de groupes meurtriers. Bien plus de poignées de main que de tas de fumiers. En définitive, si nous nous observons, sommes obligés d’admettre que l’homme est plutôt bon.   

 

 

LE MENDIANT
Le meilleur est déjà en nous. Parlez-en autour de vous...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article