Santé: La nocivité des OGM enfin prouvée ?

Publié le par Le Mendiant

1 SCANDALE PAR JOUR: Santé


La nocivité des OGM enfin prouvée ?


Ce que dit la presse :

« C’est une première mondiale qui, si elle se confirme, pourrait changer la face du débat sur les OGM : des biologistes français disent avoir mis en évidence la toxicité d’une plante transgénique vendue dans le commerce […] commercialisé en Europe depuis 2005. […] « Nous avons découvert des signes de toxicité hépatique et rénale chez les rongeurs, ainsi que d’autres anomalies physiologiques », assure le Pr Gilles-Eric Séralini […] coauteur de la contre-enquête, avec les Drs Dominique Cellier et Joël Spiroux de Vendomois. »

Sources : Soupçons sur le maïs transgénique, L’Express N°2906, 15 mars 2007, Gilbert Charles, p.108     http://www.lexpress.fr/


Commentaires du Mendiant : 

Que de temps perdu alors que les résultats de tests du fabricant mettait déjà en évidence des altérations de l’organisme des souris (voir le reportage de Canal+ qui circule sur internet) nourris avec ce maïs!  A qui s’en prendre ?  Au fabricant ?  A la Commission Européenne qui laisse passer des produits douteux au motif du business ?  A la France qui a demandé à Bruxelles de restreindre la communication au public sur les évaluations des risques des OGM pour la santé humaine au prétexte que cela pourrait « nuire à la position concurrentielle des entreprises qui se sont lancés dans l’aventure. » ?


Quelques pistes de Consomm’Action :

Tant que les produits contenant moins de 0,9% d’OGM ne seront pas étiquetés et que les animaux nourris aux OGM (80% des OGM sont destinés à l'alimentation animale ) ne seront pas signalés aux consommateurs, les consomm’Acteurs désireux de suivre le principe de précaution n’auront d’autre choix que de se porter vers les produits bio et les éleveurs respectueux de leurs bêtes, hors élevage intensif.


Le Mendiant
Le pire n’est pas une fatalité. Parlez-en autour de vous…

Publié dans - scandales santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article