Alimentation: Les compléments alimentaires

Publié le par Le Mendiant

1 SCANDALE PAR JOUR : Alimentation

Les compléments alimentaires


Ce que dit la presse :

« Non seulement ceux-ci ne servent à rien, mais surtout les cocktails de « bêta-carotène, vitamine E et vitamine A sont, en moyenne statistique, associés à une hausse de 5% de la mortalité » [étude de Goran Bjelakovic compilant des résultats concernant pas moins de 230 000 patients] […] Qu’il s’agisse de produits « minceur », « anti-âge », « tonus », « anti-fatigue » ou encore supposés améliorer « la santé des cheveux et de la peau », on ne trouve jamais rien parmi les principes actifs qui puisse justifier les allégations imprimées sur les boîtes [étude de l’association de consommateurs CLCV] Ainsi, toutes les études sur le thé vert « amincissant » concluent… à sa totale absence d’efficacité […] Pour le reste, conclut la CLCV, « les vertus des compléments alimentaires ne relèvent que de l’affabulation ». […] Bien sûr, il restera toujours l’effet placebo, surtout quand on a payé très cher ses gélules inutiles. »

Source : La perlimpinpin connection, Le Nouvel Observateur N°2212, 29 mars 2007, Fabien Gruhier, p.90

Commentaires du Mendiant :

A se demander à quoi sert le Bureau de Vérification des Publicités… Il est évidemment tentant, lorsque l’on mange n’importe quoi, de se rattraper à coups de gélules : ça donne bonne conscience et ça met en branle… l’effet placebo !  A noter toutefois que tous les compléments alimentaires ne sont pas à ranger sur la même étagère branlante : les produits décrits ci-dessus n’ont rien à voir avec, par exemple, les oligo-éléments, la spiruline, les germes de blés ou la levure de bière… qui, eux, présentent de réels intérêts, notamment lors des périodes de maladie ou de fatigue.

Mais les compléments alimentaires ne se prennent pas uniquement sous forme de pseudo médicaments : ils se retrouvent avant tout dans les préparations des industriels « enrichies en vitamines ». Et là, c’est le comble du ridicule : quel intérêt de raffiner à outrance jusqu’à obtenir une matière première vide de tout nutriment si c’est pour ensuite y rajouter des vitamines ?  Mais l’intérêt est évident : le profit !  Des produits raffinés se conservent mieux et des vitamines synthétiques coûtent moins chers… Bénéfices pour la santé ?  Zéro !  Les industriels ont touché le fond et creusent encore…

Quelques pistes de Consomm’Action :

Une alimentation équilibrée avec un apport suffisant de fruits et de légumes frais (et bio !) permet de faire le plein de vitamines, sels minéraux et autres enzymes. C’est évidemment plus contraignant que d’avaler une pilule mais c’est autrement plus goûteux et ça tient mieux au ventre ! 

Autres conseils pour faire le plein et préserver ses vitamines : faire le choix des aliments complets plutôt que raffinés, cuisiner à la vapeur et à l’huile végétale pressées à froid, rincer rapidement ses fruits et légumes (d’où l’intérêt du bio pour éviter les pesticides), cesser de fumer et limiter sa consommation d’alcool…

Enfin, privilégier les aliments haute vitalité !  Les graines germées (à faire pousser soi-même dans un germoir), par exemple, contiennent jusqu’à 10 fois plus de vitamines que la graine originale. Quant aux algues, elles apportent plus de vitamines et de sels minéraux que la plupart des aliments terrestres. Autres options : les épices, les germes de blé, la levure de bière, la spiruline, le pépin de pamplemousse,… Un bon magasin bio saura vous conseiller…

 

Le Mendiant
Le pire n’est pas une fatalité. Parlez-en autour de vous…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article