Santé: La fin programmée de l’homme

Publié le par Le Mendiant

1 SCANDALE PAR JOUR : Santé

La fin programmée de l’homme


Ce que dit la presse :

"Des alligators au phallus réduit, des tortues ambisexuées, des spermatozoïdes anormalement lents… Depuis quinze ans, les signes de dégradation des fonctions sexuelles se multiplient. En cause, les perturbateurs endocriniens. Ces molécules présentes dans notre environnement agissent à doses infimes et sont d’autant plus difficiles à déceler. "

Source : Les perturbateurs endocriniens, L’âge de faire N°9, Avril 2007, André Cicolella, p. 6

Commentaires du Mendiant :

La fertilité des couples, effectivement, ne cesse de baisser : 15% seraient déjà touchés par l’infertilité. Le taux moyen de spermatozoïdes chez les hommes a diminué de 50% en moyenne en l’espace de deux générations

« Si rien n’est fait, c’est la survie même de l’espèce humaine qui est menacée » insiste Dominique Belpomme, professeur de cancérologie à l’hôpital Georges-Pompidou et initiateur de l’Appel de Paris, pétition dénonçant les dangers de la pollution chimique. Trois études internationales ont montré que le sang des cordons ombilicaux des nouveaux-nés contient des centaines de molécules toxiques.

Si tout cela continue, cette voie sera peut-être la solution la plus radicale pour sauver la planète : plus d’enfants… et donc à terme plus d’hommes ! Plus embêtant pour les lobbies de la chimie : plus de consommateurs… et plus de malades non plus !


Quelques pistes de Consomm’Action :

Déjà, s’abonner à cet excellent journal sans publicité et pas cher du tout (0,50 euros) : l’âge de faire  www.lagedefaire.org  Ecologie, citoyenneté et solidarité sont au programme tous les mois afin de savoir, comprendre et agir !

Ensuite, faire la chasse à tous les produits chimiques !  Mais attention, les perturbateurs endocriniens sont partout : dans les plastifiants et dans les jouets pour enfants (phtalates), dans les désinfectants et détergents (alkylphénols), dans les adhésifs (4-ter-butylphénol), dans les retardateurs de flamme (polybromés)… Dans le doute, supprimez tout ce qui sonne faux et passez au bio !


Le Mendiant
Le pire n’est pas une fatalité. Parlez-en autour de vous…

Publié dans - scandales santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article