Système: La bonne affaire des autoroutes

Publié le par Le Mendiant

1 SCANDALE PAR JOUR : Business / Système


La bonne affaire des autoroutes

 


Ce que dit la presse :

"Une seule solution, l’automatisation. Celle qui assure de meilleurs profits aux actionnaires. […] L’arme suprême, c’est la file d’attente. « Certaines directions créent artificiellement des bouchons aux abords des barrières de péage en réduisant le nombre de guichets au minimum, affirme Jean-Pierre Campanoto, délégué [censuré]. Après une heure de queue, les usagers n’ont qu’une seule envie, s’abonner à Liber-t, le péage automatique. Evidemment, la sécurité est mise à mal. » Stupéfiant ! […] Oublié, l’abonnement à tarif-réduit pour les trajets quotidien domicile-travail. Disparu, le projet, souhaité par le département, de gratuité du contournement du Grand Havre : « Du coup, tous les poids lourds empruntent la départementale 6015, créant nuisance et insécurité », poursuit l’élu [Michel Barrier]. Dire que Thierry Breton expliquait que ce grand chambardement était une bonne affaire pour la France…"

Source : Privatisation des autoroutes : et voilà le résultat !, Marianne N°521, 14 avril 2007, Jean-Claude Jaillette, p. 40


Commentaires du Mendiant :

Rien que pour cela, Thierry Breton devrait démissionner !  La France a bradé ses autoroutes pour améliorer son budget à cour terme (campagnes électorales obligent) alors qu’elles constituaient une rente  pour l’économie nationale. A l’époque, c’est François Bayrou qui avait été le plus virulent contre cette décision à l’encontre du bon sens économique.

Les Français aussi étaient contre, évidemment, mais le poids des lobbies financiers et les connivences existant entre les grands patrons et le ministre de l’économie ont eu raison de la démocratie.

Quelques pistes de Consomm’Action :

Eviter le plus possible les autoroutes ?  Les vélos y sont interdits de toute façon…

 


Le Mendiant
Le pire n’est pas une fatalité. Parlez-en autour de vous…

Publié dans - scandales système

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article