Santé: Quand l’aluminium fait transpirer… de peur !

Publié le par Le Mendiant

1 SCANDALE PAR JOUR : Santé


Quand l’aluminium fait transpirer… de peur !


Ce que dit la presse :

Pourquoi les cancers du sein sont-ils si souvent situés dans le quadrant supérieur externe ? Pourquoi la fréquence de cette localisation semble-t-elle augmenter avec le temps, de 31% des cas dans une étude de 1926 à 61% dans une autre de 1994 ? La question intrigue le Dr Philippa Darbre […] Pour elle, le quadrant supérieur externe étant proche de l’aisselle et celle-ci étant, chez de nombreuses femmes, le réceptacle quotidien de produits chimiques dont l’innocuité n’est pas toujours établie, l’hypothèse déodorants et anti-transpirants mérite qu’on s’y attarde. […] « En raison de son intérêt technologique, la substitution de l’aluminium dans les produits cosmétiques n’est pas envisageable actuellement », assène l’Afssaps, dans une publication récente. Pourtant, plusieurs produits testés n’en contiennent pas et leur efficacité déodorante n’est pas forcément moindre. […] Surtout, « l’intérêt tehnologique » des sels d’aluminium est peut-être évident en théorie, en pratique, c’est autre chose : les deux tiers des produits testés en contenant ont une action antitranspirante faible, voire nulle.

Sources : Déodorants : L’aluminium, matière à soupçons, Que Choisir N°448, Mai 2007, Fabienne Maleysson, p. 56


Commentaires du Mendiant :

Cette affaire est un excellent exemple de ce que les gouvernements ne devraient pas faire. Mais il faut croire que la leçon de l’amiante n’est pas encore rentrée dans les esprits… ou que les lobbies industriels sont trop puissants…

En ce qui concerne l’aluminium, les études s’accumulent pour en démontrer le danger, notamment dans l’explosion des cancers ou des maladies auto-immunes. Est-ce que le principe de précaution est appliqué ? Non !  Pourquoi ? Parce que, répond l’Afssaps, l’aluminium présente un « intérêt technologique » !  Faut-il en déduire qu’il n’est pas grave d’être rendu malade tant que les industriels continuent à vendre leurs saloperies ? 

Il s’est passé la même chose avec REACH, cette directive européenne qui devait freiner les ardeurs des industriels de la chimie à empoisonner la planète et les organismes. En définitive, l’obligation de substitution pour les agents chimiques les plus dangereux a été supprimée, même quand des alternatives existent, et seules 30 000 substances devront être étudiées (dont la moitié complètement) sur les 100 000 initialement prévus...  Enfin, les industriels ont obtenu de ne pas être obligés de signaler les substances potentiellement dangereuses sur leurs étiquettes. Ça fait en effet mauvais genre…

Mais pour l’aluminium, il y a peut-être une autre raison a la discrétion du gouvernement : la plupart des vaccins contiennent également des doses d’aluminium 50 à 80 fois supérieures aux normes européennes (15 microg/l) !  Vous imaginez le scandale si des études révélaient que l’aluminium est bel et bien une saloperie pathogène ?

Quelques pistes de Consomm’Action :

A part éviter tous les vaccins qui ne sont pas indispensables, vous pouvez aussi vous débarrasser de tous vos antitranspirants : Que choisir a révélé qu’ils n’étaient pas efficaces de toute manière ! Comme je le disais dans un article précédent sur le sujet, le caractère superfétatoire des parfums et autres déodorants se pose d’autant plus que des études tendraient à démontrer un rapport favorable entre le bien-être et la perception de la sueur…


Le Mendiant
Le pire n’est pas une fatalité. Parlez-en autour de vous…

Publié dans - scandales santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article