Alimentation: La malbouffe molle

Publié le par Le Mendiant

1 SCANDALE PAR JOUR : Alimentation

La malbouffe molle

Ce que dit la presse :

« La mastication stimule la production de salive, qui aide à combatte les bactéries, précise Arabelle Gouvernaire, docteur en odontologie pédiatrique. L’alimentation molle est donc facteur de caries. Par ailleurs, l’absence de mouvements de mastication est connue pour favoriser les maladies paradontales. » […] « Il a été démontré que le rassasiement est plus important lorsqu’on mange un fruit que lorsqu’il s’agit d’une compote, souligne Hélène Labouré, maître de conférence en biochimie alimentaire. […] à valeur énergétique égale, le aliments liquides conduisent à une prise de poids nettement plus importante que des aliments solides nécessitant mastication. »

Source : Les ravages du manger mou, Que Choisir N°448, Mai 2007, Fabienne Maleysson, p. 42

Hong Kong, 1992 © Benoît Saint Girons

Commentaires du Mendiant :

Oui mais manger mou, c’est rapide, c’est pratique et ça évite de mastiquer. C’est une nourriture de fainéants (les industriels et les distributeurs aiment les pâtes informes qui s’emballent et se conservent facilement) pour fainéants (ou bébés sans dents)

Dans le même genre de procédé industriel fumeux mais extrêmement rentable, nous retrouvons les poissons carrés, les nuggets de volailles ou même les steaks hachés. Toutes ces préparations permettent de mélanger allègrement les provenances de moindre qualité (aux Etats-Unis, selon le livre Toxic de William Reymond, 500 grammes de steak haché peuvent contenir la viande d’une douzaine à… quatre cents bovins !) dans une sorte de bouillie infâme qui sera ensuite reconstituée pour lui redonner un semblant de prestance, éventuellement à coup d’arômes ou de vitamines synthétiques.

Et après l’on "apprend" dans les pubs qu’une compote est l’équivalente d’un fruit ou que telle barre chocolatée remplace un verre de lait…

Quelques pistes de Consomm’Action :

Si vous en avez assez d’être pris pour des gamins, mangez des pommes !  « An apple a day keeps the doctor away ! » dit un proverbe anglais. Une pomme par jour, santé toujours! (traduction libre de myself)

Le Mendiant
Le pire n’est pas une fatalité. Parlez-en autour de vous…

Commenter cet article