Pollutions: Piles ou face ?

Publié le par Le Mendiant

1 SCANDALE PAR JOUR : Pollutions


Piles ou face ?


Ce que dit la presse :

"Un milliard de piles, soit un poids total de 30 000 tonnes, ont été vendues en France en 2005 […] La production d’une pile alcaline nécessite une énergie cinquante fois supérieure à celle générée par cette même pile. Lors de sa fabrication, trois ressources sont nécessaires : du zinc, du bioxyde de manganèse et du fer, tous importés des cinq continents. […] Depuis le 1er janvier 2001, la loi oblige le citoyen à rapporter les piles usagées dans les lieux autorisés où elles seront collectées puis transférées sur des sites de recyclage. Or ce « geste pour l’environnement » est une aberration selon l’ADEME qui estime que cette opération de recyclage requiert « jusqu’à dix fois l’énergie nécessaire » à la fabrication d’une pile neuve. Plus inquiétant, selon l’agence, « 73% des piles, accumulateurs et batteries finissent enfouis ou incinérés avec les ordures ménagères ». […] Les accumulateurs rechargeables ont une durée de vie bien supérieure et son environ 200 fois moins polluants."

Source : La face cachée des piles, Quelle Santé N°15, Avril 2007

Commentaires du Mendiant : 

Dans le pire des cas, une pile neuve requiert donc, entre sa fabrication, son transport jusqu’au point de vente et son recyclage une bonne centaine de fois l’énergie qu’elle produira… Et pour quel usage ?  Remplacer les dynamo des vélos, permettre le nomadisme des objets ou animer les jouets électroniques des enfants. Les portables sont un autre soucis puisque les batteries sont les premiers composants à rendre l’âme, obligeant alors, coût du remplacement oblige, à changer de téléphone !

Le recyclage est un autre problème : pourquoi faut-il les ramener dans les magasins, au risque d’être tenté d’en acheter d’autres ?  Pourquoi pas plutôt des conteneurs spécifiques, à côté des bennes à papier, à verre et à plastique ?


Quelques pistes de Consomm’Action :

Comme le dit l’article, privilégier les accumulateurs rechargeables !  Un peu plus coûteux à l’achat, ces piles sont bien plus économiques sur le moyen terme. L’idéal serait toutefois de limiter les achats d’appareils à piles. Les lampes torches sont certes indispensables mais il n’en va pas de même dans le domaine des jouets, où il est de notoriété que les jouets « traditionnels » font plaisir plus longtemps aux enfants. Les enfants y gagneront en créativité et les parents en… silence.


 
Le Mendiant
Le pire n’est pas une fatalité. Parlez-en autour de vous…

Publié dans - scandales pollutions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article