Le système n’est pas une fatalité. La preuve par Sineo…

Publié le par Le Mendiant

Ce que dit la presse :

La force de Sineo, c’est de se mobiliser sur trois fronts : l’écologie, le social et l’innovation, valeurs défendues par l’entreprise. La fierté de la société, c’est ce chiffre : 20 millions de litres d’eau économisés depuis sa création. […] « Il faut en moyenne 150 litres pour laver une voiture. Nous en utilisons moins de 4, pour le fonctionnement de l’entreprise… » [déclare Olivier Desurmont, 31 ans, fondateur de Sineo,entreprise de lavage de voiture à la main avec des huiles végétales]. […] « J’ai près de 400 demandes de franchise, dont une cinquantaine à l’étranger […] J’exige le respect de nos trois valeurs. Les Chinois rejetaient la clause sociale, alors j’ai refusé leur candidature. »

Source : Emploi : le pari gagnant de Sineo, Le Nouvel Observateur N°2220, 24 mai 2007, Marine Turchi, p. 104


tiny-malaysia-water.jpg


Commentaires du Mendiant :

Et non, ce ne sera pas un vrai scandale cette semaine mais un coup de chapeau à Sineo, cette jeune entreprise qui prouve qu’il est possible de réussir tout en ayant une éthique et des valeurs fortes !  Comme le dit l’un des clients José Da Silva, « C’est bien de revenir à des services personnalisés comme celui-là, l’aspect humain est trop souvent mis de côté »

L’aspect humain (Sineo est une entreprise d’insertion qui fait travailler des personnes en difficulté) mais aussi l’aspect environnemental : combien de sociétés qui s’affichent derrière le paravent du développement durable pour continuer à souiller la planète en toute impunité ?  Sineo offre du concret, sur un des créneaux les plus polluants : les voitures !  C’est un tout petit coin de bleu dans un ciel d’orage mais, dans ce domaine, toute initiative est bonne à prendre.

Remplacer 150 litres d’eau en libre service par des huiles végétales appliquées par des salariés (et pour un coût équivalent : 8 euros le nettoyage express), il fallait y penser !  Mais remplacer au maximum l’usage de sa voiture par les transports en commun, la marche ou le vélo, il faudrait aussi y penser !  Le meilleur moyen pour faire des économies de lavage, c’est encore de ne pas avoir de voiture… (ou d’avoir une voiture sale)


Quelques pistes de Consomm’Action :

En attendant qu’un centre Sineo ouvre à proximité de chez soi (il serait ridicule de faire des kilomètres pour rejoindre l’un des quinze centres prévus pour la fin de l’année http://www.sineo.fr/), pourquoi ne pas tenter soi-même l’aventure du lavage sans eau : un chiffon, de l’huile végétale et c’est parti pour le bichonnage de sa gentille petite (ou grosse) voiture…

Et tant que nous sommes dans le registre des bonnes résolutions, nous pourrions aussi nous débarrasser de toutes nos crèmes cosmétiques extrêmement polluantes (surtout lorsqu’elles sont dérivées de pétrole) et parfois nocives pour la peau (voir le dossier sur le sujet) et les remplacer par des huiles végétales de qualité biologique : il n’y a aucune raison que seules les voitures profitent de leurs bienfaits ! Voir à ce sujet  www.oasis-centre.com


Le Mendiant
Le pire n’est pas une fatalité. Parlez-en autour de vous…

Le système n'est pas une fatalité. La preuve par sineo 2007 © Benoît Saint Girons
Photo: Malaysie, 1995 © Benoît Saint Girons

Publié dans - scandales pollutions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article